connexion
0
visiteur
inscription
0
 
: 1.665 membres 13.372 photos
    
 Love sur une photo de Disikokin
 Danaru ont modifié leur sondage
 Love sur une photo de Openmind
 Love sur une photo de Ronde33
 Love sur une photo de Trio24
 Love sur une photo de Cedric33140
 Love sur une photo de Lisapat
 Matt ont modifié leur fiche
 Love sur une photo de Couplesoft
 Love sur une photo de Fransua
Wall
Homme du 33
Bonjour, étant nouveau dans le milieu moi et ma compagne sommes ouvert et très curieux on aime bien quand soit cash avec nous donc n'hésitez pas à entamé une discussion.

Les rapports sexuels dans le monde

Chaque seconde dans le monde il se déroule plus de 6.100 rapports sexuels. Le nombre de rapport sexuels moyen des habitants adultes de la planète est estimé à 110 par an, soit un total de 192.5 milliards d'actes ! Ce sont les Grecs qui ont le plus de rapports sexuels chaque année : 164. La durée moyenne d'un rapport sexuel est de 15 minutes.

 
 
Quelle importance est accordée à la sexualité ?

Après avoir mené une enquête sur la sexualité dans différents pays en 2010, Durex en a conclu qu'il existe des différences entre les pays quant à la fréquence des rapports sexuels, mais également dans la signification donnée à l'acte sexuel.

L'importance de la sexualité varie selon les pays. Ce sont les Grecs qui y attachent le plus d'importance. 80% d'entre eux perçoivent le sexe comme étant important ou très important. Il en va de même en Pologne et au Brésil (79%) où l'acte sexuel joue un grand rôle. 59% des Allemands pensent aussi que la sexualité est essentielle dans une relation amoureuse. La Thaïlande et le Japon sont quant à eux loin derrière, car seulement 38% de leurs habitants voient la sexualité comme étant importante.

La fréquence : Qui a le plus de rapports sexuels par an ?

Les Grecs sont en tête du peloton. Ils ont des rapports sexuels en moyenne 164 fois par an. Les Brésiliens, fidèles à leur image de «Latin Lover», arrivent en 2ème position avec une moyenne de 145 rapports sexuels par an.

En Allemagne, la moyenne est de 117 rapports par an. Selon l'étude, c'est au Japon que l'on s'abstient le plus ! En effet, les Japonais font l'amour en moyenne 48 fois par an.

 
 
La fréquence des rapports sexuels

La fréquence des rapports sexuels est de 8,7 par mois, identique pour les hommes et les femmes.

Les Français, avec 8,9 relations sexuelles déclarées en moyenne par mois, devancent les Allemands (8), les Italiens (7,3), les Américains (5,9) et les Britanniques (5,8), selon un sondage Novatris/Harris Interractive pour l'hebdomadaire L'Express et la chaîne France 24, paru le 25 juillet.

La performance française est néanmoins à relativiser. Selon une précédente étude réalisée par Harris Interractive dans 26 pays pour le fabricant de préservatifs Durex, la France n'arrivait qu'au 11e rang pour la fréquence des rapports. Les individus interrogés à surévaluer le rythme de leur vie sexuelle.

Moyenne des rapports sexuels par an et par personne dans le monde

1. Etats-Unis : 132
2. Russie : 122
3. France : 121
4. Grèce : 115
5. Brésil : 113
6. Hongrie : 110


Si l'on considère le nombre de partenaires rencontrés au cours de la vie, ce sont les Allemands qui arrivent en tête (13), devant les Américains (12,5) et les Britanniques (12,5), selon le sondage réalisé en ligne par Novatris/Harris Interractive dans 6 pays. Viennent ensuite les Français (11,1), les Italiens (10,3) et enfin les Espagnols (pour lesquels la question du nombre de relations/mois n'est pas renseignée), avec 8 partenaires

D'après ce sondage Harris/Durex, la France arriverait seulement en 11 ème position parmi les 26 pays ayant participé à l'étude. Les Grecs avec 164 rapports sexuels annuels arrivent premiers très loin devant les Japonais, bons derniers avec 48 rapports sexuels déclarés par an.

Combien de temps dure en moyenne un rapport sexuel ?

La durée moyenne d'un rapport sexuel est de ... 15 minutes.

Ce sont les Nigérians qui prennent le plus leur temps lors des rapports sexuels, avec une moyenne de 24 minutes. Les Grecs, une fois de plus répondent présents avec une moyenne de 22,3 minutes. En Allemagne, les rapports sexuels durent environ 17.6 minutes.

Les Indiens sont les plus rapides avec une moyenne de 13.6 minutes. Quant à la durée de l'acte sexuel en France, il est estimé hors préliminaires à 14,2 minutes ce qui nous place en avant dernière position juste avant l'Inde.

 
 
Qui parle le plus ouvertement de sexe ?

Au Mexique, les hommes et les femmes sont particulièrement ouverts à ce sujet. Lors de l'enquête, 80% des personnes interrogées ont déclaré pouvoir parler librement de sexe avec leur partenaire. Une fois de plus, les Grecs ne sont pas très loin, 76% d'entre eux parlent ouvertement de sexualité avec leur partenaire. 56 % des Allemands déclarent aborder le sujet de la sexualité sans réserve. Au Japon, le sujet est plutôt tabou. Seulement 21 % des Japonais osent parler de sexe avec leur conjoint.

Ainsi, l'importance accordée à la sexualité varie en fonction des pays. Plusieurs facteurs pertinents tels que la durée, la fréquence, les thèmes sont également à prendre en compte. Les Grecs semblent accorder beaucoup d'importance à la sexualité. Ils aiment en parler et considèrent les rapports sexuels de manière générale comme étant essentiels au bon fonctionnement d'une relation. Contrairement aux Japonais, qui n'abordent pas le sujet de la sexualité aussi aisément. Ils n'ont pas autant de rapports sexuels et dans l'ensemble n'attachent pas vraiment d'importance à la sexualité.

Internet bouleverse le mode de rencontres, notamment chez les femmes.

L'arrivée d'internet a bouleversé le mode de rencontres : 9,6 % des femmes et 13,1 % des hommes se sont déjà connectés à des sites de rencontre sur internet. Le grand bouleversement concerne les femmes dont le nombre s'élève à 36 % des femmes de 18 à 24 ans devenues grandes utilisatrices d'internet, chiffre qui a même surprit un grand nombre d'observateurs.

10 % des hommes et 6% des femmes ont déjà eu des rapports sexuels avec une personne rencontrée par internet.

 
 
L'utilisation des préservatifs

L'enquête de Durex a permit de réaliser également l'augmentation spectaculaire de l'utilisation du préservatif, 89 % des femmes et 88 % des hommes de 18 à 24 ans ont utilisés un préservatif lors du premier rapport sexuel, mais seuls 9,9 % des femmes et 8,3 % des hommes âgées de 60 à 69 ans l'ont utilisé.

Cette enquête met à jour une insuffisance d'information et de prévention chez les personnes issues de milieux défavorisés et chez celles bien que parfaitement informées dans leur grande majorité, qui ont une sexualité régulière non protégée (26 % des hommes hétérosexuels et 32 % des femmes qui ont eut au minimum deux partenaires dans l'année n'en n'ont jamais utilisé. (Source : docteur Pierrick HORDE)

Les difficultés des femmes à atteindre l'orgasme

7,4 % des femmes déclarent avoir souvent et 28,9 % parfois, des difficultés à atteindre l'orgasme, cette difficulté étant rapportée plus fréquemment à la fois par les femmes les plus jeunes et par les plus âgées.

Les troubles de l'érection

2,5 % des hommes déclarent avoir souvent une difficulté à obtenir une érection et 14,3 % parfois ; cette situation augmente fortement après 50 ans.

Les pratiques sexuelles :

L'Observatoire Européen de l'échangisme a fait en 2014 une grande enquête sur la pratique des différentes formes de sexualités collectives en Europe. Voici les conclusions :

Les Belges sont incontestablement les champions d'Europe de l'échangisme : près d'un sur dix (9%) a déjà fréquenté un lieu échangiste (contre 6% en moyenne dans les autres pays) et 7% d'entre eux ont déjà pratiqué l'échange de partenaires entre couples (contre 4 à 6% dans les autres pays étudiés).

De loin les plus nombreux à avoir fait l'amour en présence d'autres personnes (17%, contre 10 à 13% dans les autres pays), les Belges partagent aussi avec les Britanniques la première place du podium pour ce qui est de la pratique de l'orgie (12%), c'est-à-dire la forme la plus extrême de sexualité de groupe.

En revanche, les pratiques n'impliquant pas de réels échanges de partenaire, comme le mélangisme (jeux sexuels entre couples sans pénétration) ou le côte-à-côtisme (rapports côte à côte sans contact entre couples), sont, elles, beaucoup plus répandues dans des pays comme le Royaume-Uni ou l'Espagne.

Si les Français ne sont pas les plus libertins, ils n'en sont pas moins de plus en plus nombreux à s'être déjà livrés à certaines pratiques comme l'échange de partenaires – ils sont 5% en 2014, soit deux fois plus qu'il y a 20 ans (2,4% en 1992) – ou l'orgie (8% en 2014, contre 6% en 1992).

De même, l'enquête bat en brèche certaines idées reçues sur le profil type des échangistes – longtemps perçus comme des personnes d'âge mûr évoluant dans un milieu plutôt urbain et privilégié – en confirmant la tendance au rajeunissement et à la démocratisation des adeptes de l'échangisme en France.

La sodomie

37 % des femmes et 45 % des hommes ont essayé la sodomie, pratique restant occasionnelle.

Une plus grande fréquentation des clubs échangistes

3 ,6 % des hommes et 1,7 % des femmes se sont rendus dans un club échangiste alors que les femmes n'étaient que 1 % d'entre elles à s'y être rendu au cours de la dernière enquête de 1992.

La masturbation

60% des femmes et 90 % des hommes se sont déjà masturbés.

 
 
Autres chiffres clés sur la sexualité :

13% des Français(es) éprouvent des fantasmes pour leur patron(ne).

9% d'Américains déclarent avoir des rapports sexuels au bureau.

Un baiser brûle 3 calories, 100 baisers font perdre 500 grammes. Une relation sexuelle équivaut à peu près à l'effort fourni pendant une course de demi-fond.

60% des femmes russes et la moitié des femmes américaines reconnaissent avoir trompé leur partenaire durant une relation stable.

Plus de 70% des Italiens et Italiennes emploient des mots obscènes pendant l'amour.

44% des Brésiliennes et 29% des Françaises simulent régulièrement l'orgasme.

24% des femmes françaises déclarent prendre du plaisir à pratiquer la fellation.

20 cm, c'est la longueur du préservatif le plus couramment vendu en Afrique ; elle est de 18 cm aux Etats-Unis.

32% des Italiens avouent avoir monnayé ont moins une fois au cours de l'année un rapport sexuel, contre seulement 0,5% d'américains.

Les films X généreraient chez les femmes un taux d'adrénaline supérieur à celui des hommes, en Australie.

Le sexe au travail

Le sexe au travail est bien plus répandu que nous le pensons. Pourtant sexe et travail ne font pas bon ménage. D'après un sondage plus de la moitié des personnes interrogées (54%) avouent avoir déjà eu des relations avec un collègue et la majorité des salariés (84%) souhaiteraient être autorisée à prendre du bon temps avec leurs collègues.

Parmi ceux qui ont déjà eu des rapports sexuels avec un collègue 54% d'entre eux ne se seraient pas arrêtés à une seule conquête et auraient eu plusieurs expériences sexuelles avec différents collègues. D'ailleurs 48% de ces personnes déclarent avoir fait l'amour dans les locaux de l'entreprise.

Cependant si 90% des sondés déclarent avoir déjà fantasmé sur un collègue, 64% d'entre eux refusent d'avoir des relations avec un subordonné. (source : sondage du magazine Business Insider auprès de 2 500 personnes concernant leurs habitudes sexuelles au travail - 2011.)

Les infidèles Concernant la France, l'Atlas révèle que la ville de Paris est la ville qui compte le plus d'infidèles au monde. 22% des infidèles Parisiens seraient des employés de banque, de finance ou en assurance. La raison principale de cette infidélité serait le besoin d'éprouver son pouvoir de séduction.

Des chiffres assez révélateurs des mentalités ont également été publiés. Par exemple, en Grèce, en Pologne et au Brésil, 80% de la population pense que le sexe est important contre seulement 38% au Japon et en Thaïlande. En revanche, la Grande Bretagne, la Norvège ou encore la Suède sont les trois pays où la population utilise le plus de jouets sexuels pour pimenter les rapports sexuels.

Julie Pelletier

http://www.planetoscope.com
www.bordeauxcoquin.fr | 1 visiteur sur le site | 0 membres online | CGU | Contact